Twitter comme levier de changement à sa pratique pédagogique.

Ce billet aurait pu s’intituler « Comment faire manger des légumes à un enfant de 2 ans? » ou « Comment faire acheter un compresseur et une cloueuse à air comprimé à son père? » mais j’ai déjà trouvé réponses à ces deux questions. J’aurais pu aussi écrire « Comment forcer un enseignant à changer ses pratiques pédagogiques (dans le cadre du renouveau pédagogique) en utilisant obligatoirement les tic » mais ça n’aurait pas été subtile et j’aurais reçu des tomates, des oeufs, des insultes ou des menaces de mort… De toute façon, ce n’est pas mon style d’approche. Procédons différemment…

Dans le précédent billet, je mentionnais qu’il m’arrivait régulièrement de parler (avec passion) à mes collègues de tic au sens large, de web 2.0, de flux RSS, de blog, de réseaux sociaux. J’en parle parce que je crois que toute cette « technologie » peut modifier (lire ici améliorer) avantageusement nos pratiques pédagogiques. Parce que, entre vous et moi, pourquoi s’investir dans tout ce tralala webo-technico-machin-truc si ça n’aide en rien à notre pédagogie?

Si j’avais à choisir qu’un seul élément à mettre de l’avant, que, pour intéresser au tic, j’avais seulement le droit de prononcer qu’un mot, que j’étais limité à 140 caractères pour mentionner qu’un seul « incontournable », je m’en tiendrais au microblogging en général et à Twitter en particulier. Vous êtes prêt pour un grand (ou petit) changement dans vos pratiques pédagogiques? Le microblogging peut être une belle porte d’entrée.

Pourquoi le microblogging Stéphane? Quelle épineuse question! Parce que c’est à la mode, que ça permet de dire n’importe quoi sans trop élaborer et que ça permet d’être au courant de toutes les futilités auxquelles les gens s’intéressent!

Plus sérieusement, à quoi peut servir Twitter (ou Identi.ca) à un enseignant? À quoi ça m’a servi jusqu’à maintenant?

On a largement écrit sur l’utilisation du microblogging dans le monde de l’éducation (entre autre chez Mario Asselin et ici), de cet outil à intégrer en classe, mais on en a peu parlé comme outil pratique à la vie de tous les jours des enseignants.

Attention, je m’adresse ici à des enseignants peu initiés aux tic, mais qui veulent commencer à changer leurs pratiques. Les autres, bouchez-vous les yeux.

Voici, en vrac, pourquoi le microblogging peut, selon moi, aider à initier un changement dans sa pratique pédagogique. Je prendrai le cas de Twitter parce que j’y ai un compte.

1- Twitter, c’est un réseau social. Chaque personne devrait (à moins d’être anti-social, agoraphobe ou folksonophobe) se joindre à un des nombreux réseaux sociaux ne serait-ce que pour créer un monde meilleur. (En passant, allez lire le billet de Jacques Cool sur le but de l’éducation: il y parle des réseaux sociaux). Le web 2.0 est là pour co-construire, co-apprendre, co-ne-pas-réinventer-la-roue et non pas co-détruire et co-s’en-foutre-de-l’autre. J’aime beaucoup partager, surtout des idées nouvelles trouvées ici et là sur le Web. J’aime encore mieux échanger, discuter avec d’autres afin de me recentrer, de me valider, de co-construire, ce que Twitter permet de faire.

2- Dans la même veine, ne plus rester seul dans son coin classe…

3- Partager nos expériences et nos points de vue (je me répète mais c’est voulu).

4- Trouver des ressources (sites web, webgiciels, vidéos, documents) qui peuvent compléter nos cours et en discuter par la suite.

5- Se tenir au courant de l’actualité.

6- Se pratiquer à être concis dans ses propos afin d’éviter toutes ambiguïtés.

7- Pratiquer une autre langue!

8- Apprendre à se commettre (pour ceux qui sont plus timides).

9- Etc… J’en oublie des centaines…

Évidemment, il y a certaines conditions à considérer pour que le microblogging devienne intéressant:

1- Prendre un peu de son temps pour suivre ce qui se dit, se partage et se discute sur son réseau.

2- Prendre (une petite ou une grande) part aux échanges (les initier est encore mieux).

3- Suivre les « bonnes » personnes, c’est-à-dire des personnes qui ont les mêmes intérêts que nous ou qui pourraient nous apporter quelque chose de nouveau ou d’utile.

Vous voulez tester Twitter? Dans le monde de l’éducation, vous pouvez (devez) suivre @marioasselin, @zecool, @francoisguite, @ProfNoel, et @pgiroux pour ne nommer que ceux-là. (Si vous voulez en ajouter d’autres dans les commentaires, je suis preneur!)

Aller maintenant, Twittez en paix!

6 commentaires
    • sbrousseau a dit:

      Merci Éric😉

  1. Virginie Paillas a dit:

    Je découvre tardivement cet article, grâce à Mario… je conserve précieusement l’adresse du blog.
    Pour les comptes twitter
    On peut aussi suivre frompennylane – riche de son expérience & de ses déboires, isa2886 que je suis personnellement…
    et pour les collègues de primaire vpaillas (moi même) et pnodenot (tous deux ATICE en primaire)

  2. Et participer au #ClavEd, les mercredi soirs à 20h… Mais qu’est-ce que le #ClavEd, me réponderez-vous? C’est une discussion en ligne, via Twitter, à laquelle prennent part des dizaines de pédagogues sur des sujets touchant tant la pédagogie que les structures scolaires ou la philosophie de l’éducation.

    Pour plus de détails: http://claved.posterous.com
    Au plaisir de vous compter parmi nous!

    Christine Renaud
    Animatrice de communauté
    Musée virtuel du Canada | Centre des enseignants
    http://agora.museevirtuel.ca/
    Twitter: @mvc_enseignants
    Facebook: /mvc.enseignants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :