archive

Uncategorized

Il existe de nombreuses représentations du modèle SAMR de Ruben R. Puentedura, Ph.D, mais très peu en français. J’ai donc reproduit le modèle en y ajoutant au passage diverses formes pour illustrer ce qui se produit sur la tâche à chacune des phases.

SAMR_fr

Publicités

(Je sais, je sais, ça fait copieur. Mais qu’est-ce que vous voulez? Moi aussi ma trilogie commence dans le milieu!)

Je vous épargne les détails croustillants et je résume vite. Fin 2006. Je tombe sur un blog. Mère Indigne allait occuper quelques-unes de mes soirées. Je ris parfois (mais non, je ris toujours!) Je trouve la forme de communication vraiment intéressante. J’en parle à gauche et à droite. Ils trouvent ça  intéressant. Je trouve que bloguer pourrait m’apporter quelque chose (ou apporter quelque chose aux autres) et je me décide: je bloguerai moi aussi. Sujet: ma famille, mon travail, mes découvertes, etc. C’est décousu ou plutôt, comme je me plaisais à le dire, « garoché tout croche ». Et puis Mère Indigne prend une pause… Je ne pourrai plus vivre par procuration! Moi aussi d’abord j’arrête… Je vérifie une fois au quatre mois si quelqu’un m’a laissé un commentaire: rien! Par contre, lorsque je googlelisais mon nom de plume, j’étais en haut de la liste (ce qui me faisait bien rire).

Avec les milliards de projets que j’avais, j’ai un peu oublier de continuer. Je prenais le temps seulement pour butiner à gauche et à droite sur la Toile (Miam! du bon nectar d’araignée!).

Pendant ce temps, je travaille. J’enseigne comment apprendre à apprendre à des élèves. Je me débrouille. Je développe ma compétence Tic. Un peu. Je m’intéresse au cours de PPO qui s’en vient: j’ai eu la chance de rencontrer Bertin Desjardins. Je n’enseignerai plus initiation à la technologie, réforme oblige. Parce que mon champ d’attache (univers social) ainsi que mon champ d’adoption (primaire) sont fermés, je vais me chercher les crédits requis pour le champs 13: je deviendrai un prof de science! Je fonce à fond. J’aime enseigner.

(C’est là qu’on est rendu…)

Depuis septembre 2008, je me suis lancé dans ce que l’on pourrait appeler un rattrapage éduco-technico-pédagogique par une veille intensive sur tout ce qui touche de près ou de loin le monde de l’éducation, l’utilisation des tic (du web 2.0 en particulier) et du changement de paradigme amené par le renouveau pédagogique. J’avais le goût d’une bonne macédoine éducative! Une soif d’apprendre intense s’était installée! Encore, à tous les jours, je reste à l’affût de nouveautés qui pourraient améliorer ma façon d’enseigner, d’apprendre, de communiquer, de partager et de co-construire. J’ai donc pris le temps d’observer, de lire et de rencontrer des gens virtuellement. Par un heureux hasard de circonstances, je me suis accroché les pieds sur le blog de Mario Asselin. Des heures de lecture et de réflexion.  Je venais de découvrir quelqu’un qui allait m’alimenter professionnellement. Pas capable de me retenir, j’en parle à d’autres enseignants. Et puis tout le reste a déboulé. Je parlais de Pierre Lachance, Gilles Jobin, François Guité et Patrick Giroux. Je mentionnais à certains les nom de Warlick, Siemens, Couros, Richardson… Je parlais de ma veille éduco-machin-truc, de web 2.0, d’agrégateur et ses copains flux RSS, de métacognition, d’iPod Touch, de Mac, d’Ubuntu, de Delicious, de Google Docs, etc. Bien sûr, pendant ce temps, j’accompagnais mes élèves dans le développement de leurs compétences.

Lorsque je parle de mes découvertes, de ce qui m’allume dans le moment; lorsque je parle de Tic surtout, certains collègues trouvent que j’en connais beaucoup. Et pourtant, il y a tant de sujets sur lesquels je n’ai pas encore eu le temps de lire et il y a tant de gens que je côtoie sur les réseaux sociaux qui en savent beaucoup plus que moi! Ces mêmes collègues me demandent souvent où je vais pêcher tout ça. Au magasin du Dollars, je leur dis. Parfois au Costco. Mais noooonnn! En fait, je ne vais pas pêcher: les poissons sautent dans ma chaloupe. Un gars, un jour, il y a très longtemps, avait mentionné un truc du genre: « Donnez leur un frigo plein et ils se nourriront une semaine; apprenez-leur à faire l’épicerie et ils mangeront toute leur vie ». Ça ressemblait à ça. Le truc, c’est que je me suis équipé d’un frigo pour flux RSS.

Il y a aussi Twitter. Quelle découverte! Mon prochain billet parlera justement de ce réseau social.

C’est là que mon histoire est rendu. Et vous, où en êtes-vous rendu?